Scoop : crise systémique en France, voici les preuves

Publié le par Le Palais Des Clowns

  Notre lecteur Mr Percepied, que je connais, m'a livré un témoignage intéressant sur le profond mysticisme qui s'est emparé des banques pendant la période de Pâques: "Il y a peu, j'ai emménagé dans un charmant petit appartement à Alfortville et jeudi 1er avril devait être mon premier jour de paiement du loyer. Étant à la Banque Postale et connaissant leur remarquable « rapidité » je vérifiai que le virement automatique fût bien effectué. A mon grand soulagement, le virement de 650€ fût effectif au 1er avril, sans parler du 0,98 euro de frais pour virement automatique, prélevé à CHAQUE virement... Je m'en allai donc travailler l'esprit libre!

35359_bnp.jpg
Ce fût sans compter sur la propriétaire qui, une semaine plus tard, me téléphona paniquée pour me demander pourquoi le virement n'a pas été fait. Interloqué je lui affirmai que mon compte a bien été débité. Dépités, nous vérifiâmes ensemble que je ne me trompais point de numéro de compte... Non... Elle décida d'appeler son banquier et me donna ensuite la version de son bankster... Il semblerait que, en période de Pâques, les transactions soient tout simplement stoppées pendant plusieurs jours car trop nombreuses
" (note: le banquier prend notre lecteur pour un crétin, rappellez-vous, vers chaque 20 décembre, Carte Bleue fait un communiqué pour expliquer qu'elle a battu son Ne record de transactions lors des courses de Noël) "Mais bien sûr, suis-je bête! Pendant les périodes de Pâques, les banques sont aussi en fête ! Logique ! Maintenant j'aimerais savoir où mon loyer est passé pendant ces quelques jours ?!? Débité de mon compte, mais pas crédité sur le compte du propriétaire.". Etant donné que le Christ est mort vendredi dernier et revenu à la vie 3 jours plus tard, par respect pour son travail, les banquiers ont parqué toutes leurs liquidités à la Banque du Saint Esprit pour la rémission de leurs péchés et sans doute de ceux du Vatican. C'est leur semaine sans. Vous avez aussi remarqué que pendant la même période, il y a eu:

1) 400.000 chômeurs n'ont pas été virés par la BNP. Là aussi, l'argent des chômeurs a eu une extase mystique qui a duré... une semaine! Certaines infos me disent d'ailleurs qu'il s'agit de bien plus que de 400.000 personnes, et qui elles non plus n'ont pas été payés le 1er avril, ni le 6, mais bien le 7 ou le 8 avril, c'est à dire J+8 !
2) La BNP a caché le fait que les retraités non plus n'ont pas été virés au 1 avril ! L'info a été donnée par France Info, merci à Mr Martin, puisque 1.200.000 retraités ont aussi été victimes de ce pseudo "bug". Et il y a d'autres catégories.
3) Admirez comment la BNP réussit à ne pas prévenir les retraités, et cela même après le coup des chômeurs!!!
4) Ce bug n'en est pas un. IL EST IMPOSSIBLE QU'IL Y AIT AUTANT DE PANNES surtout dans l'informatique bancaire où tout fonctionne en systèmes redondants.
5) Mais voyez ce mail d'une lectrice de Tours, et à priori elle n'a aucune raison de nous raconter des histoires: "Je suis allée à la Poste principale ce matin, et un petit panneau est posé â l'entrée indiquant qu'on ne peut retirer plus de 1.500 euros à partir de 12H00".

La conclusion, eh bien, est très simple: les comptes de la France sont à sec (voir plus bas), mais il s'agit de cacher la vérité aux Français, et ici la BNP a accepté manifestement de servir de prétexte. D'ailleurs d'autres lecteurs, comme Mr Martin, sont arrivés à la même conclusion que moi avec l'histoire des retraités: "Début mars BNP n'a pas versé les allocations de 400.000 chômeurs certes, mais aussi les retraites de 1.200.000 retraités. 1.600.000 personnes x 1.000 € (moyenne minimum) = 1.600.000.000 euro minimum de liquidités disparues pendant plus d'une semaine... Ca sent la crise systémique". En effet, sachant que le montant moyen serait plus dans les 10 milliards d'euros. Pourquoi les banques de Wall Street se font elles des prêts pendant une semaine à chaque fin de mois, à votre avis ?
Tirez les conséquences. Les banques françaises jouent le même jeu que les 18 banques US, qui, en fin de mois, se font des virements massifs dans une intense charge de cavalerie.

Cavalerie = armée de banquiers sans le sou, montés à cheval qui se font des virements entre eux.

 

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2010

Publié dans La crise

Commenter cet article