Le diable est dans la place

Publié le par Le Palais Des Clowns

Par HISNOULMUSLIM

Peut-on dire que « l’influence démoniaque » ou encore la « pactisation » avec d’obscures forces sont quantifiables dans l’actualité ou bien la moindre allusion à ces phénomènes ne renverrait-elle pas tout simplement à la psychanalyse ?

moloch1.png

Comment aborder le sujet ainsi sans l’entacher des dérives et bêtises d’un « Malleus Maleficarum », outil d’une inquisition qui chassait alors les « pas très Catholiques » au sens littéral du terme et autres Juifs et Musulmans du côté de l’Espagne ?

Dans un monde qui a nié en apparence le thème des sciences occultes on pourrait pourtant se demander pourquoi le sujet est tant représenté dans les médias (séries TV, dessins animés, clip musicaux, jeux vidéos etc…).

Certes il fascine mais alors comment expliquer le rapport entre celui-ci et une pub pour les produits laitiers où l’usage d’un symbolisme ancien à connotation sacrificielle s’y diffuse de façon subversive ?

Loin de moi l’idée que cela se soit fait intentionnellement mais alors comment l’expliquer sans citer le hasard et sans pour autant jeter l’anathème sur les véhicules de ce phénomène.

En réalité, vous qui lisez ces quelques lignes, que vous y croyez ou non n’est pas tellement le sujet de cette introduction qui n’a pas non plus pour vocation de convaincre. Mais si vous, vous n’y croyez pas alors sachez que ce n’est pas forcément le cas de ceux qui décident de la conduite à tenir sur le plan géopolitique. Le sujet est plutôt de prendre conscience que certaines décisions capitales sur la scène internationale pour exemple ont parfois pour source une vision intégralement eschatologique.

Pour preuve, un « Code Ezéchiel » ou comment le président de la plus grande puissance militaro-industrielle du monde de l’époque appelle par téléphone un autre président pour lui expliquer que les prophéties apocalyptiques se manifestent et qu’elles nécessitent par conséquent une intervention des forces du bien contre l’axe du mal.

C’est bien ainsi que s’est déroulé les tentatives de Georges W. Bush en vue de motiver Jacques Chirac de participer à l’invasion de l’Irak en 2003 (lire le document George W. Bush et le Code Ezéchiel, Université de Lausanne, 2007). Si le commun des peuples n’est pas conscient de la prise en considération d’un tel facteur par ceux qui les dirigent n’est-il pas tout de même étrange de constater la persistance de la manifestation d’un symbolisme occulte qui suggère le sang, et qui traverse les âges pour réapparaitre dans nos médias sous ses formes originelles ?

Vous aussi désormais balancez des œufs sur ceux qui sonnent à vos portes la nuit du 31 octobre avant que ce ne soit eux qui le fassent sous prétexte que vous n’ayez de bonbons à sacrifier en vue de commémorer un rite druidique en l’honneur d’un panthéon d’entités divines. Certes détourné au fil des siècles à des fins commerciales mais toujours dans l’optique d’asservissement à une idole [Mammon] sous couvert de divertissement.

Plaisanterie mise à part les vidéos « Le Symboles des Deux Cornes » et « Clarification » n’ont pour but que de présenter une autre vision, à travers la Foi, de l’interprétation du phénomène de la réapparition des symboles occultes.

HISNOULMUSLIM, pour Mecanopolis

 

 

Publié dans Société

Commenter cet article

Bors 17/12/2010 21:17


Eh oui, rien de pire que le pseudo-rationalisme borné qui "devine" tout... On appelle encore ça la "superstition de la science". Voici un reportage assez édifiant aussi:

http://www.dailymotion.com/video/xfpzmi_communisme-et-esoterisme-1sur9_news